Mes 7 conseils pour une digitale détox

Les réseaux sociaux, ça peut vraiment être super : être en lien avec tant de personnes, s’inspirer, tout ce contenu à disposition… C’est immense ! Oui mais voilà, c’est immense …
ancien téléphone

Des mots bien à la mode ...

Ou plutôt, des maux bien à la mode !

Je ne suis pas veille (35 ans … c’est pas vieux, hein !), mais ça me parait être une autre époque ce monde sans réseaux sociaux !

Je me souviens quand Facebook est apparu. C’était dingue ! On pouvait reprendre contact avec plein de personnes que l’on ne pensait plus pouvoir retrouver. On envoyait des invitations le cœur serré, attendant patiemment qu’elles soient acceptées… pour enfin rattraper le temps perdu.

Et puis, Pinterest, Snapchat, Insta, Whats’ap, Tik Tok … Mais là, limite, on se sentait dépassé !

Les réseaux sociaux, ça peut vraiment être super : pouvoir être en lien avec tant de personnes, s’inspirer, tout ce contenu à disposition… C’est immense !

Oui mais voilà, c’est immense …

Au départ on y jette juste un œil, parce qu’on a reçu une notification. Et bam, notre curiosité piquée, on commence à scroller et à scroller …

"ET ce qui devait prendre 1 minute m'a pris 1 heure ! "

EnfantsDepuis que j’ai des enfants, mon temps est particulièrement compté. Les minutes qui ne sont qu’à moi sont rares. Et ce temps précieux, j’ai vraiment envie de l’utiliser à bon escient. Alors oui, parfois, j’ai envie d’être sur les réseaux sociaux… et puis parfois, je culpabilise.

Je culpabilise de donner l’image d’une maman qui scrolle son téléphone devant ses enfants, alors qu’ils me parlent, qu’ils veulent mon attention.

Je culpabilise de voir toutes ses femmes au corps parfait : grande, mince et bronzée.

Je culpabilise de ne pas avoir une vie trépidante : voyager, avoir les plus jolies fringues, faire des tas activités avec des tas d’amis.

 

Femme qui tricotteCe qui devait être inspirant se retourne contre moi. Ce temps si précieux, finalement je l’ai gaspillé ! Ca n’a pas de sens !

Alors, je me suis demandée : si je me coupais des réseaux sociaux, comment serait ma vie ? Comment se dérouleraient mes journées ? Que ferais-je de ce temps ? »

Je vous assure qu’avant de me lancer dans cette (mini) digitale détox, je me suis questionnée sur ma capacité à le faire…

Cette pensée m’a refroidie. De une, d’autant douter de moi, de deux, pour quelque chose qui me paraissait si facile il y a encore peu de temps.

Je me suis alors rendue compte que, un, on peut vraiment très vite devenir accro aux réseaux sociaux, deux, qu’il était vraiment temps de le faire !

Alors voici ce que j'ai fait et les conseils que je pourrais vous donner !

1/ La prise de conscience

podcast intentionSans elle, la démarche n’aurait aucun sens. Pourquoi vouloir faire se couper des réseaux sociaux ? C’est ce qui m’a aidé, non seulement à me lancer dans l’aventure, mais aussi à tenir jusqu’au bout.

Vraiment cette image de moi, regardant mon portable, dès que j’avais une micro-seconde, me saoulait de plus en plus ! Souvent, lorsque quelque chose que vous faîte vous agace, c’est le signe que vous avez envie de changer vos habitudes.

Avant ça, vous n’en avait pas conscience, alors ca ne vous gêne pas. Mais dès que vous mettez le doigts dessus, vous êtes foutu… ou plutôt sauvé !

Personnellement, j’ai eu un déclic en écoutant ce podcast : INTENTIONS | n°42 – Digital detox : bienfaits, bilan et prise de conscience pour 2022 ? | Ausha

Pour prendre conscience du temps passer sur les réseaux sociaux, il existe des applications qui aide à le calculer : ActionDasch, ScreenTime, StayFree, Digitox,…pour ne citer qu’elles.

2/ En avoir VRAIMENT envie !

créer couronne de fleurs

Ce sentiment est important quand on veut changer ses habitudes, voir ses addictions. Cela peut nous aider à tenir dans le temps.

Parce que notre corps et notre cerveau ne vont vraiment pas être tendres avec nous ! 

Alors pourquoi ne pas visualiser les avantages à faire ce type d’effort ? Faire une liste par exemple des bénéfices qu’on obtiendra. Personnellement, j’imaginais le sentiment de bien-être que cela allait me procurer. 

3/ Choisir le BON moment

DIY tableau

Avec hello kit, une partie de mon travail est d’être sur les réseaux sociaux, il était difficile de le faire en plein lancement d’un kit DIY, d’une collaboration, d’un évènement,… Ca m’aurait paru peu professionnel et j’aurais très mal vécu cette période. L’idée étant justement de kiffer sa life !

Donc j’ai décidé de la faire dans une période calme, les vacances scolaires. C’est plus facile de changer ses habitudes et de casser son rythme. J’allais voir ma belle-famille et mes amis, avec mon chéri et mes enfants. C’était vraiment parfait !

J’ai aussi décidé à l’avance de la durée : une semaine ! Je voulais reprendre le travail le lundi de la rentrée. Je ne vous cache pas que plus, me paraissait trop long, trop dur. Alors pour me lancer il trouvé une durée réalisable. 

4/ Désintaller les applis

poubelleSi je n’avais pas de F bleu et d appareil photo d’un rose-bleu dégradés sous les yeux, avec des petits chiffres qui m’indiquent que des choses sont entrain de se passer sans moi… Ce serait plus facile ! 

En plus, quand mon téléphone est en veille et que je le prends pour « juste » regarder l’heure, il m’est indiqué qu’on m’a écrit, ou laissé un commentaire… La tentation est bien trop forte ! Du coup, mon conseil est de désinstaller les applications ! Au moins c’est radical 😊

5/ Utiliser son temps différemment

broderie sur tshirt

Personnellement, en tant que passionnée de DIY, j’ai fait de la broderie ! J’ai vraiment redécouvert ce loisir créatif avec la collaboration que j’ai faite  récemment avec Mélissa de La Douce Puncline  : Eshop hello kit : kits, fournitures et créations DIY (hello-kit.fr)

J’ai adoré ce sentiment de bien-être, ce calme, où le temps est suspendu, la broderiethérapie… En plus, c’est tout à fait possible de broder ou de tricoter en discutant avec quelqu’un. C’est beaucoup moins impoli que d’avoir les yeux rivés sur son portable ! Mais peut -être ne suis-je pas objective …

Et puis, j’ai lu, j’ai lu, … J’ai terminé ma brique entamée il y a des mois. En une semaine, l’affaire était réglée !

J’adore ce moment quand le livre vous aspire, quand vous n’êtes plus en train de compter le nombre de pages que vous avez lu ! 

 

Et puis, j’ai vu ma belle-famille et mes amis. Alors j’ai papoté et papoté et rigolé ! Avec des vraies personnes 😀

Quand ils reprenaient leur portable, je reprenais ma broderie ou mon livre. Mon portable, je n’y ai pas touché, si ce n’est pour recevoir des appels.

Donc mon conseil : se trouver des occupations qui vous plaisent pour changer une habitude par une autre : se balader, le sport, bricoler, … Juste, être vigilent de ne pas remplacer une addiction par une autre !

Le challenge a été hautement réussi ! Et pour tout vous dire, je ne pensais pas que ça allait être aussi facile. Mais je pense que ça aurait été plus difficile, si j’étais restée à la maison dans mon train-train quotidien. Le fait de changer de lieux, m’a clairement facilité la tâche.

6/ Faire le tri !

téléphone porEt le lundi, je n’étais finalement pas si pressée de me reconnecter, j’avais surtout envie de me réapproprier différemment l’usage des réseaux sociaux, en commençant par un tri des comptes que je suivais sur Instagram. Croyez-moi ou pas, j’ai diminué de moitié ! A chaque fois, je me demandais : « Est-ce que ce compte m’a manqué ? » Pour certains, je ne savais même que je les suivais !Pour d’autres, je me rendais compte qu’un sentiment de malaise m’emplissait.

Je vous suggère donc de faire un nettoyage du printemps ! Moins il y aura de comptes suivis, moins il y aura d’informations et de tentation à scroller…  Distinguons les comptes qui nous inspirent de la boulimie de contenu. J’ai du mal à croire qu’on peut intégrer autant d’informations ou être « influencé » par autant de personnes soit quelque chose de sain.

7/ On fait le bilan... Calmement !

Pour profiter de toutes les vertus de cette digitale détox, j’ai pris le temps de dresser un bilan de cette semaine. Certains livres peuvent vous y aider comme : Détox digitale : Décrochez de vos écrans ! de unbekannt (momox-shop.fr)

 

Voici la liste des questions que je me suis posée (en bonne psy que je suis !) :

-Est-ce que j’appréhendais cette semaine sans réseaux sociaux ? Oui, clairement.

-Est-ce que j’ai trouvé ça difficile ou facile ? Facile, très facile. Ca m’a beaucoup surpris !

-A quel moment ça a été plus difficile ? Dans la voiture, quand le trajet était long.

-Comment ai-je réussi à tenir le coup ? Je me suis rappelée que lorsque j’étais enfant, je me laissais emporter par la rêverie ou réfléchir. Alors c’est ce que j’ai fait…

-A l’inverse, quand cela a été facile ? Que faisais-je ? Lorsque je lisais, broder ou parler avec mon entourage, je ne pensais pas une seconde à mon portable !

-Quels sont les avantages de cette digitale détox ? Regagner du temps pour moi, un sentiment d’être d’avantage ancrée dans la réalité, diminuer la comparaison, ne pas avoir l’impression d’avoir raté une info ou un message, une sorte de légèreté mentale,…

-Est-ce que ma vie, mon quotidien a été différent ? J’aurais pensé que oui, mais j’ai été soulagée de constater que ma vie avec ou sans les réseaux sociaux est assez identique. Je me demandais si je faisais certaines choses, en vue de les re-partager. Mais en fait, avec ou sans l’intention de le partager, ces choses je les fais quoi qu’il advienne.

-Pourquoi avais-je besoin autant des réseaux sociaux ? L’habitude d’être toujours occupée : le travail, les enfants, faire à manger, ranger la maison, faire du sport, … Le temps, ou plus précisément le temps « vide »,  je n’en fais plus l’expérience. Je ne sais plus ce que c’est !

Photo de Carole la fondatrice hello kit


Instinctivement, naturellement, inconsciemment, je cherche à le combler. Le vide ? Réponse : Le téléphone.

Maintenant, je me pose la question : de quoi ai-je envie ? Me poser ? Me balader ? Créer de mes mains ? Lire ? Discuter ?  Et ça change tout …

Si vous avez envie de vous challenger en famille, j’ai trouvé un kit « digital detox en famille » sur Etsy : Box de detox digitale pour la famille avec boîte en bois | Etsy France fait par des orthophonistes, psychologues, etc … J’ai trouvé super !

A bientôt, Carole

Vous avez aimé cet article ?

ceux-ci pourraient aussi vous intéresser

café glacé maison

DIY et zéro déchet

Découvrez des DIY autour du café, dans une démarche créative et zéro déchet : gommage corporel, recette gourmande, entretien au naturel…